Prendre rendez-vous en ligne

Ostéopathe bébé à Lognes

Votre ostéopathe Nicolas Saradov situé à Lognes, en Seine-et-Marne (77) proche de Torcy, Noisiel, Champs-Sur-Marne, Collégien ou encore Croissy-Beaubourg, est qualifié pour rendre la vie plus agréable à votre nourrisson.

L'accouchement peut être le premier des traumatismes pour le bébé. Trop long ou trop court, il peut perturber le fonctionnement normal des structures crâniennes et en perturber le développement. Difficile, il nécessite parfois l'emploi de spatules, ventouses ou forceps, qui vont influer sur la mobilité des jonctions des os du crâne et occasionner des troubles fonctionnels immédiats ou ultérieurs. C’est pour ces raisons que chaque nourrisson devrait pouvoir bénéficier d’un suivi ostéopathique. Les parents ignorent parfois que leur bébé ressent un malaise permanent.

« À partir de quand puis-je amener mon bébé chez l’ostéopathe ? Dès l’accouchement ? »

Le plus tôt possible est le mieux ! On se dit parfois qu’un petit être ne peut être traité par un ostéopathe, qu’il bougera beaucoup trop. Détrompez-vous ! Les nourrissons sont généralement intrigués par le traitement et savourent ce moment de bien-être.

Pourquoi le plus tôt possible ? Car le crâne est très « malléable » à la naissance ce qui permet de traiter plus facilement les maux du bébé. Votre ostéopathe Nicolas Saradov a eu entre ses mains de nombreux nouveaux-nés âgés de seulement un jour !

« Mon bébé semble avoir un torticolis, est-ce que l’ostéopathe peut l’aider ? »

Vous avez observé que votre bébé ne tournait la tête que d’un côté ? Il est temps d’agir ! Comme nous l’avons précisé plus haut, le crâne d’un nourrisson est « malléable ». Un torticolis peut donc provoquer un aplatissement d’une partie du crâne. Toujours par un traitement doux et non douloureux, l’ostéopathe peut débarrasser votre bébé de ces maux

« J’ai l’impression que mon bébé a une tête plate… »

Ce cas de figure très fréquent est en lien avec le précédent. Il est possible que vous observiez que votre bébé ait une tête plate mais pas forcément qu’il tourne la tête que d’un côté. L’un est la conséquence de l’autre. Le travail de l’ostéopathe sera donc de traiter la cause, en l’occurrence le torticolis du nourrisson mais aussi de traiter la conséquence qui est l’aplatissement du crâne du bébé.

Les régurgitations, le cauchemar de bébé ou plutôt des parents !

Après chaque repas, de nombreux bébés sont victimes de régurgitations, de reflux, ou plus grossièrement de vomi. Ce symptôme peut être traité par votre ostéopathe par des manipulations douces et non douloureuses, vous facilitant la vie ainsi qu’à votre bébé

« L’ostéopathie peut-elle agir favorablement sur les coliques de mon bébé ? »

La réponse est oui. Lors de son examen, l’ostéopathe va pouvoir déterminer si ces coliques sont liés à un dysfonctionnement du système digestif, une tension musculaire inappropriée ou tout simplement une immaturation de ce système digestif. Si quelque chose de plus grave se cache derrière ce symptôme, votre ostéopathe sera capable de vous orienter vers un autre praticien pour assurer la santé de votre bébé.

« Lors de mon accouchement, des forceps ou des ventouses ont été utilisés. Mon bébé a-t-il besoin d’une consultation ostéopathique ? »

Parfois, lors de l’accouchement, le corps médical n’a d’autre choix que d’utiliser des forceps ou des ventouses. Comme nous l’avons précisé plus haut, le crâne du nourrisson est facilement déformable. Vous pouvez donc voir que votre bébé présente une forme de crâne particulière. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre ostéopathe afin que ce traumatisme soit rapidement corrigé. Si vous le faites assez rapidement, une ou deux séances devraient suffire à redonner une forme bien ronde au crâne de votre bébé.

« Après une première visite, quand dois-je amener mon bébé pour un suivi ostéopathique ? »

Parfois, certains symptômes nécessitent plusieurs consultations chez l’ostéopathe. Par la suite, il est intéressant d’assurer un suivi à différentes étapes du développement du nourrisson comme l’acquisition du maintien de la tête, lorsque le bébé arrive à se maintenir assis, quand il commence à se déplacer et enfin lorsqu’il débute l’acquisition de la marche. Toutes ces étapes vont permettre à l’enfant de se développer de manière harmonieuse.

Contactez-moi

Consultez également